Actualité

Accueil » Nos actualités » Quels sont les différents types de crédits professionnels ?

Quels sont les différents types de crédits professionnels ?

Avr 29, 2021 | Prêt professionnel

 

Le crédit professionnel regroupe différents types de crédits, qui permettent chacun de financer des besoins précis : créer ou reprendre une entreprise, investir dans l’immobilier ou développer son activité. Les leviers financiers pour ces différents projets sont nombreux. En fonction de son objectif, chaque type de crédit professionnel comprend ses avantages et ses inconvénients. 

Voici quelques exemples :

 

Prêt amortissable ou prêt professionnel classique

 

C’est la forme de crédit professionnel la plus ordinaire. Comme le crédit pour les particuliers, le prêt professionnel consiste à rembourser le capital et les intérêts à échéances régulières sur une durée déterminée. Il permet de couvrir une variété de besoins : création ou reprise d’entreprise, acquisition de matériel, de locaux, ou encore répondre à un besoin de trésorerie (besoin en fonds de roulement, acquisition de parts sociales, augmentation de capital…).

Ce crédit rentre dans la comptabilité de l’entreprise, au passif du bilan pour le montant emprunté qui diminuera au fil des remboursements et en charge financières dans le compte de résultats pour les intérêts payés. 

 

Crowdlending ou financement participatif

Traduit « prêt par la foule », le crowdlending est un moyen simple et rapide pour financer la croissance de son entreprise. Ce sont des particuliers qui investissent dans l’entreprise, généralement contre rendement. Cette technique permet souvent de financer des besoins plus difficiles à justifier devant une banque. Notamment, en ce qui concerne ses besoins en fonds de roulement (BFR) ou ses besoins en trésorerie.

Adapté pour les TPE et les PME, couramment utilisé par des start-ups, ce type de financement s’opère via une plateforme en ligne de prêt participatif. À l’instar d’Agrilend, Unilend, Lendix, Lendopolis ou encore WeShareBonds.

Deux formes de crowdlending existent :

  • Le peer-to-business (P2B) lending pour les entreprises
  • Le peer-to-peer (P2P) lending ou social lending à destination des particuliers

Il permet à l’entreprise d’obtenir un crédit professionnel sans pour autant solliciter un prêt bancaire. Sans demande de garantie ou d’apport, le déblocage des fonds intervient rapidement soit quelques jours après la collecte.

 

Le prêt In-Fine

Le prêt in-fine professionnel est soumis à un taux fixe. Il consiste à payer les intérêts d’emprunt et l’assurance à chaque échéance de manière régulière. Le remboursement du capital intervient seulement au terme de la période de prêt et est à régler en une seule fois. Il est souvent accordé aux entreprises solides financièrement.

Le capital est entièrement dû au terme du contrat. Il présente surtout pour les entreprises, un avantage d’ordre fiscal.

  

Crédit revolving ou réserve de crédit

Aussi appelé crédit renouvelable professionnel, c’est une somme d’argent mise à la disposition de l’entreprise par un établissement prêteur. L’entreprise est libre d’utiliser cette somme, de n’importe quelle manière. Il s’agit d’une solution à court terme lors de besoins de trésorerie, afin de pouvoir aisément et rapidement retirer les fonds dont l’entreprise a besoin. Les remboursements et les intérêts sont calculés sur le montant utilisé et non sur la totalité disponible. En fonction de son utilisation, les remboursements et les taux varient. Il est important de manier cette réserve avec précaution car les remboursements peuvent devenir très importants. L’emprunteur a toutefois la possibilité de rompre le contrat s’il le souhaite.

  

Le prêt brasseur

 

C’est un type de prêt réservé aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration. Le prêt brasseur consiste à ce que le fournisseur (généralement de boissons, de matériel professionnel…) accorde un crédit ou un soutien matériel aux professionnels du CHR.

Il s’accompagne couramment d’un contrat d’exclusivité entre le restaurant et le fournisseur. Ce contrat détermine un minimum de volume à commander par an et l’engagement à se fournir uniquement chez lui.

Il existe 2 sortes de remboursements :

  • un montant total divisé par 84 mois (assimilable à un emprunt bancaire mais sans intérêts à payer)
  • une remise sur les volumes achetés (et donc pas de charges d’emprunt). 

Le remboursement de ce prêt se fera via les avances sur remises à hauteur de 20 K€ par an, ce qui n’engendrera pas de flux de trésorerie, donc aucune incidence sur le niveau de trésorerie global.

Bien entendu, si les volumes contractualisés sont supérieurs, les remises seront également d’un niveau plus important. A l’inverse, si les volumes sont plus faibles, c’est la durée du contrat qui s’allonge. 

Ce financement n’est pas soumis à TVA, il ne rentre donc pas dans les produits et donc dans l’assiette de calcul de l’IS.
Ce type de prêt présente un avantage sur la trésorerie et d’un point de vue fiscal.

 

L’affacturage (ou factoring)

L’affacturage est un financement à court terme qui consiste à confier ses factures à une société d’affacturage qui va recouvrir les factures de l’entreprise à sa place. Il permet à l’entreprise de ne pas avoir de décalage de trésorerie, puisqu’elle est payée directement lors de la facturation. Ce type de prêt permet notamment à l’entreprise de financer son BFR (Besoin en Fonds de Roulement) pour palier au décalage entre les recettes et les dépenses.

 

Le crédit de trésorerie

Le crédit de trésorerie professionnel est un crédit à court terme, qui permet à l’entreprise d’obtenir la trésorerie dont elle a besoin pour financer des besoins ponctuels ou permanents de trésorerie. Même si une garantie n’est pas forcément nécessaire, il faut toutefois démontrer une gestion saine des comptes et justifier l’écart de trésorerie. 

Voici les différents dispositifs du crédit de trésorerie :

 

  • Découvert autorisé : Le découvert accordé par la banque peut courir sur plusieurs semaines ou mois. Cependant, il faudra justifier d’une entrée d’argent prochaine pour pouvoir bénéficier de ce dispositif.

  • Facilité de caisse : La facilité de caisse ne peut excéder une période de 15 jours. Contrairement au découvert bancaire, c’est une solution temporaire pour autoriser le débit du compte bancaire en cas de difficulté inattendue.

  • Crédit de campagne : C’est un crédit dédié exclusivement aux entreprises ayant une activité saisonnière. Il sera nécessaire de présenter un calendrier des entrées et sorties de trésorerie pour démontrer la saisonnalité de l’exercice. Il faudra également prouver la stabilité de l’entreprise auprès de la banque qui accordera ce type de crédit.

 

Le crédit-bail mobilier et immobilier

Le crédit-bail immobilier est une location.
Comme pour le crédit-bail mobilier, il nécessite l’achat, par le crédit-bailleur, de l’immeuble d’entreprise qui sera ensuite loué à l’entreprise locataire (le crédit-preneur), généralement avec option d’achat en fin de contrat.

Avec ce type de prêt, l’entreprise peut louer de l’immobilier mais également du mobilier (machines, véhicules…). La banque devient propriétaire du bien en question et l’entreprise paye des loyers tous les mois. Au bout de la durée déterminée par le prêt, l’entreprise devient pleinement propriétaire du bien. Il s’agit d’un gage de sécurité pour la banque. En effet, en cas de défaut de paiement elle peut facilement récupérer le bien, le revendre et ainsi récupérer son dû. L’avantage pour l’entreprise c’est que ce prêt évite de gonfler le bilan avec un emprunt. Il permet également de rester dans les charges du bilan, donc de diminuer le résultat et ainsi de payer moins d’impôts.

 

Vous avez besoin d’un accompagnement dans votre recherche de financement ?
Nos équipes vous conseillent dans vos différentes démarches.

 

 

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Pourquoi renégocier son prêt professionnel ?

Pourquoi renégocier son prêt professionnel ?

Tout comme un particulier, un professionnel peut négocier son prêt bancaire afin de réaliser des économies. Pour s'assurer de la rentabilité de cette opération, il faut que deux paramètres soient réunis : un nouveau taux de crédit professionnel plus attractif que le précédent, et une durée...

lire plus