Actualité

Accueil » Nos actualités » Est-il intéressant d’emprunter lorsque l’on a de la trésorerie ?

Est-il intéressant d’emprunter lorsque l’on a de la trésorerie ?

Avr 2, 2021 | Conseils

Vous êtes commerçant, artisan, entrepreneur ou dirigeant ? Vous vous êtes certainement déjà demandé s’il était préférable d’emprunter en faisant appel à un courtier professionnel, alors que vous disposiez de suffisamment de liquidités. Faut-il utiliser la trésorerie disponible, ou emprunter pour financer vos différents investissements ? Découvrez notre article !

 

Les différents types de financement de l’entreprise

 

Le financement à court terme, aussi appelé cycle d’exploitation

Le cycle d’exploitation permet à l’entreprise la création de richesse (=Excédent Brut d’Exploitation) à travers les activités répétitives composée d’achat, de stockage et de vente. Il s’agit de la période qui s’écoule entre le paiement de la facture chez le fournisseur et l’encaissement des ventes auprès des clients.

Pour une entreprise industrielle, ce cycle génère un besoin en fonds de roulement positif.  Il correspond ainsi aux fonds nécessaires pour financer l’exploitation et donc à une consommation de trésorerie. L’entreprise doit donc avoir une trésorerie suffisante pour faire face à cette période souvent délicate.

Pour la grande distribution, ce cycle génère un besoin en fonds de roulement négatif. Le paiement des clients intervient en effet avant le règlement des factures auprès des fournisseurs. Il permet donc de générer de la trésorerie.

On qualifie le cycle d’exploitation de « court terme » car il se répète plusieurs fois dans la même année.

 

Les investissements (ou financement à long terme)

Contrairement au cycle d’exploitation, les investissements sont réalisés pour plusieurs années. On les qualifie donc d’investissement à « long terme ». Concrètement, il s’agit d’imputer comptablement le montant de l’investissement tout au long de son utilisation.

Le montant de l’investissement est inscrit à l’actif du bilan, il est amorti chaque année jusqu’à sa disparition totale de l’actif. L’amortissement comptable est une charge calculée et correspond à « l’usure » du temps. Le montant des amortissements vient également diminuer chaque année les résultats de l’entreprise. Il génère ainsi une capacité d’autofinancement qui permet le renouvellement des investissements.

Ainsi, si vous réalisez un investissement pour les dix prochaines années, vous ne comptabiliserez pas l’intégralité du montant de cet investissement dès la première année. La charge est ainsi lissée sur 10 ans.

 

Faut-il utiliser la trésorerie disponible, ou emprunter pour financer les investissements ?

Quelles sont les principales utilisations de la trésorerie ?

En dehors d’assurer le financement du cycle d’exploitation, la trésorerie d’une entreprise permet de faire face aux difficultés passagères liées à l’exploitation (modification du flux des commandes, dépenses extraordinaires, etc.).  Il peut également être intéressant de l’utiliser comme accord ou caution lors d’une demande de financement auprès d’un établissement bancaire. 

 

En effet, une entreprise avec une réserve de trésorerie importante est généralement signe de bonne santé conjoncturelle et structurelle. Une partie de la trésorerie disponible peut également être récupérée par les actionnaires sous la forme de dividendes.

 

Les avantages de l’emprunt

Avoir recours à un emprunt bancaire permet principalement de ne pas affecter la trésorerie en réserve. Il possède également l’avantage d’être intéressant sur le plan fiscal et financier pour l’entreprise.

En effet, les intérêts d’emprunt sont déductibles du résultat d’exploitation. Ils constituent donc une charge comptable pour la société venant impacter négativement son résultat et donc les impôts qui lui sont associés.

On considère que les deux tiers du remboursement des intérêts sont effectivement pris en charge par l’entreprise et donc que le tiers restant est pris en charge par l’État. C’est en effet une façon pour l’État de favoriser l’investissement des entreprises.

De plus, en empruntant, la société améliore la rentabilité financière de ses investissements. En effet, le ratio de rentabilité financière est égal aux bénéfices générés ou attendus pour un investissement sur les fonds propres de l’entreprise engagés. Plus l’emprunt est important, moins les fonds propres engagés de l’entreprise le sont. Leurs diminutions augmentent le ratio de rentabilité financière.

Avant de se décider à emprunter, il faut s’assurer que le cash dégagé par l’entreprise pendant l’exercice couvre les charges d’intérêt supplémentaires. Une charge d’intérêt trop lourde pourrait amener des pertes qui détruiraient une partie du capital de l’entreprise.

 

Vous souhaitez avoir recours à un emprunt pour financer votre projet professionnel ?
Nos courtiers, spécialisés en prêt professionnel à Rennes, sont là pour vous conseiller !

Ces contenus pourraient vous intéresser !

Pourquoi renégocier son prêt professionnel ?

Pourquoi renégocier son prêt professionnel ?

Tout comme un particulier, un professionnel peut négocier son prêt bancaire afin de réaliser des économies. Pour s'assurer de la rentabilité de cette opération, il faut que deux paramètres soient réunis : un nouveau taux de crédit professionnel plus attractif que le précédent, et une durée...

lire plus